Salon

Apprendre l’espéranto en 2020

J’ai confié en tout début d’année vouloir apprendre une nouvelle langue. L’espéranto fait partie des langues que je souhaites apprendre en priorité. Impossible de me rappeler quand et où j’en ai entendu parler pour la première fois, mais j’ai été séduite. Voilà donc trois raisons d’apprendre l’espéranto en 2020 :

Pin "Pourquoi apprendre l'espéranto ?" - l'image est une photo d'un petit mannequin de bois articulé allongé sur le ventre qui lit un livre.

L’espéranto, une langue unique, une langue construite :

Portrait de Ludwik Lejzer Zamenhof, créateur de l'espéranto.

Un peu d’histoire, si vous le voulez bien.

La personne a l’origine de l’espéranto se nomme Ludwik Lejzer Zamenhof. C’est un médecin ophtalmologiste polonais né en 1859. En 1887, après des années à travailler sur le projet, il publie* avec sa femme Langue Internationale, le livre qui jette les bases de l’espéranto moderne.

*Il publie sous le pseudonyme Doktoro Esperanto « le docteur qui espère » – dont la langue tire son nom.

« L’idée interne de l’espéranto est, sur la base d’une langue neutre, de détruire les murs entre les populations et de rapprocher les êtres humains pour que chacun d’eux voit dans son prochain seulement un être humain et un frère. »

L. L. Zamenhof

Cette citation explique clairement le rêve de Zamenhof : l’union des peuples. La paix passe par la communication, et l’espéranto étant une langue « neutre », n’appartenant à aucun territoire car étant construite, les personnes parlant cette langue seraient sur un pied d’égalité.

L’espéranto n’était pas le premier projet de langue internationale à voir le jour. Cependant, cette langue évolua rapidement au-delà du stade de simple projet, et des centaines de personnes partout dans le monde commencèrent à l’apprendre. Ce qui mena au 1er Congrès Espéranto à Boulogne-sur-Mer en 1905.

Trois raisons d’apprendre l’espéranto :

1. Voyage, voyage

Eh oui, l’espéranto étant une langue internationale (actuellement parlée dans 120 pays du monde) il est possible d’aller un peu partout dans le monde et de rencontrer des espérantophones.

Il existe un service d’hébergement qui m’intéresse particulièrement, et qui vous intéressera si vous aimez voyager : le Pasporta servo. C’est un service qui permet d’être hébergé gratuitement chez l’habitant, pour un ou deux jours généralement, et il y a des hôtes dans 85 pays différents ! Le seul prérequis pour en profiter ? Parler espéranto.

Une excellente raison de s’y mettre !

Gros-plan d'un globe.
Que tous ceux qui veulent faire le tour du monde apprennent l’espéranto !

2. Une langue vivante pour rendre le monde meilleur

En apprenant une langue, on participe à établir des liens avec d’autres cultures. On s’enrichit et on enrichit les autres.

Comme l’espéranto n’appartient à aucun pays, des personnes de tous les horizons la parle; des personnes qui n’ont aucune langue maternelle en commun peuvent communiquer et je trouve ça absolument fantastique !

De plus, il n’y a aucune raison de complexer sur son accent, tout le monde en a un différent. L’espéranto met tous les interlocuteurs sur un pied d’égalité.

Pourquoi « rendre le monde meilleur » ? Tout simplement parce que la paix s’établit avec la communication. Et l’espéranto établit un lien entre les personnes, leur permet d’échanger et de se défaire de préjugés et de stéréotypes.

3. La simplicité

L’espéranto a été construite de sorte qu’elle soit facile à apprendre, même pour des personnes peu éduquées.

La grammaire est simple et régulière. Il n’y a aucune exception en espéranto, contrairement à notre chère langue française. De plus, apprendre l’espéranto faciliterait l’apprentissage d’autres langues ! Hors de question de passer à côté de ça !

Bien évidemment, comme toute langue, apprendre l’espéranto requiert de la consistance. Les progrès risquent d’être très lents si on ne se penche dessus qu’une fois par mois.

Mes objectifs :

D’ici juin, je veux avoir un niveau A1 en espéranto. C’est-à-dire pouvoir comprendre et m’exprimer à l’oral et à l’écrit avec un vocabulaire simple et des textes courts.

Je pense que dans un premier temps je vais procéder par thème et non pas par limite d’horaire.

Lorsque j’aurais acquis les bases de la grammaire, il faudra apprendre le vocabulaire, regarder des vidéos pour se familiariser à l’écoute et à la compréhension, lire aussi… une fois les bases posées je me donne quinze minutes minimum par jour pour progresser. Ne serait-ce qu’en relisant à voix haute ce que j’ai déjà appris.

Il me semble qu’il y a une café littéraire pas loin de chez moi où se tiennent des discussions en espéranto… il faudra que j’aille jeter un œil.

Drapeau espéranto : vert avec un carré blanc dans le coin supérieur gauche et une étoile verte au milieu du carré.

Ressources pour commencer à apprendre :

Je partage avec vous les ressources que j’utilise pour apprendre l’espéranto :

Lernu : C’est le site sur lequel je m’appuie en priorité. Il s’agit du site le plus important pour apprendre l’espéranto. Il faut vous créer un compte, c’est totalement gratuit, et hop ! vous avez accès à de nombreuses ressources ! Si vous êtes intéréssée c’est par ici.

Ikurso : Un autre site qui propose des cours gratuits en ligne. Il y a un service de correction des exercices; pour en bénéficier, il suffit de s’inscrire. Si vous êtes intéressé par Ikurso, c’est par ici.

Je n’utilise pour l’instant que ces deux sites, très complets, pour apprendre les bases de l’espéranto. Mais à l’avenir je me procurerais des livres – dont je vous communiquerais bien évidemment les titres. Sans compter les films, les musiques… toute une culture à découvrir !

Je note pour information qu’il n’y a aucun lien affilié. Par ailleurs, ce sont des ressources gratuites, donc bon.

Pin "3 raisons d'apprendre l'espéranto" - image d'arrière-plan : des lettres de scrabble en bois.

Une langue simple, internationale, et qui permet de voyager ? Trois bonnes raisons pour apprendre l’espéranto en 2020 !

Salutations ! Je suis Axelle, étudiante en Lettres Classiques, blogueuse littéraire créatrice et rédactrice de l'Alcôve aux histoires. Rêve et objectif : devenir autrice et vivre de ma plume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.