Chronique : Le Parfum des Sentiments de Cristina Caboni


Bibliothèque / vendredi, janvier 3rd, 2020
alt=" "

Titre : Le Parfum des Sentiments

Auteur : Cristina Caboni

Editions : Pocket

Parution : 2017

Nombre de pages : 512

Illustration : Morgane Rospars

Traduit de l’italien par : Nathalie Castagné

Titre VO : Il Sentiero dei profumi

Le parfum des sentiments a attiré mon attention par la beauté de sa couverture. En lisant le résumé, et en m’apercevant qu’il s’agissait d’une romance, un genre que je ne lis que très peu, j’ai eu un instant d’hésitation…

« Mais après tout, me suis-je dis, pourquoi pas ? »

On entre dans le monde du parfum dès la première page du roman. C’est le point original de ce livre et qui fait que je l’ai apprécié : de la première à la dernière page il y a un jeu entre la vue et l’évocation de sensations abstraites pour transcrire une beauté olfactive. Au fil des pages je me surprenais à prendre de profondes inspirations pour essayer de sentir à plein poumons les parfums de lavande, camomille, frangipanier, jasmin, citronnelle, et tant d’autres…

alt=" "

Ce qui est drôle, et brillant, et un chouïa frustrant, c’est lorsque des fragrances sont décrites, qu’il est possible d’imaginer ce qu’on ressent en les sentant… sans avoir la moindre idée de leur odeur, pour la simple et bonne raison de ne jamais les avoir senti dans la réalité.

Warning : Après avoir lu ce livre vous serez vous aussi tentée de vous rendre dans une parfumerie.

Il me semble que c’est le premier livre que je lis où les odeurs ont une place centrale et sont exploitées et mis en avant de cette manière*.

*chose évidente, me direz-vous, lorsque nous suivons un personnage qui est parfumeuse.

alt=" "

Elena, le personnage principal, est une jeune femme issue d’une famille où la création de parfum constitue une tradition qui se transmet de génération en génération. Lorsque l’histoire commence, Elena a été trompée par son petit-ami. Elle quitte Florence et s’installe à Paris pour entreprendre un nouveau départ.

Pour être honnête, je n’avais pas beaucoup de sympathie pour elle au début. Je la trouvais chouinarde et passive. Mais au fil des pages Elena devient déterminée et assurée. C’est une bonne évolution de personnage.

Pour ce qui est de la romance entre Elena et de Cail, je dirais simplement qu’elle suscite une douce impatience.


Si vous êtes à la recherche d’une lecture douce et plaisante, d’une histoire d’amour avec un soupçon de mystère et juste ce qu’il faut de drama, je vous conseille vivement Le parfum des sentiments de Cristina Caboni.


Une réponse à « Chronique : Le Parfum des Sentiments de Cristina Caboni »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.