Salon

Suis-je une grande lectrice ?

Question que je me pose depuis quelques mois* car j’ai noté un changement dans mes habitudes de lecture. Suis-je une grande lectrice ?

* ou devrais-je dire années ?

Bookstagram

Lorsque j’étais plus jeune, collège et début lycée, je pouvais affirmer que j’étais une grande lectrice : j’enchaînais les voyages à la médiathèque, je lisais beaucoup et tout le temps.

Plusieurs étagères de livres les unes derrière les autres dans une médiathèque.

L’année dernière, été 2018, j’ai découvert Bookstagram aka Le Paradis Virtuel sur Terre. J’adore cette communauté, une communauté internationale de personnes passionnées par les livres. Fantastic.

En revanche, c’est à partir de ce moment que j’ai commencer à douter de mon statut de « grande lectrice » :

  • Ma bibliothèque était ridicule par rapport aux étagères fournies et colorées des autres bookstagrammers.
  • Je ne possédais aucun livre populaire, préférant acheter cinq livres à trois euros en occasion à Gibert-Joseph plutôt qu’une nouvelle sortie à vingt-cinq euros.

Pourtant, j’en avais lu des livres ! J’en avais fait des emprunts à la médiathèque !

Tous ces titres semblaient avoir disparu de ma mémoire : je ne les possédaient pas. Je ne pouvais pas attesté les avoir lu. C’est un raisonnement qui est, nous sommes d’accord, illogique.

Posséder beaucoup de livres ne fait pas de nous de grandes lectrices. Lire fait de nous de grandes lectrices.

« Grande lectrice » aux yeux de qui ?

Dans le fond, est-ce que je me demande si je suis une grande lectrice pour voir mon évolution ou pour me comparer aux autres ?

Se comparer aux autres

On ne peut pas s’en empêcher.

Pas dans un esprit de compétition malsain* « il faut que je lise plus de livres qu’une telle » ou « je dois terminer cette série avant telle autre », ce serait… what’s the point? prouver une sorte de supériorité ? Y a-t-il des personnes qui font ça ?

*Je mets l’accent sur le malsain car j’ai bien conscience que toutes les compétitions ne le sont pas. Certaines stimulent et encouragent à lire davantage (ex: les readathons) et c’est super !

Non, c’est plus une comparaison dans le style « ai-je le droit de me considérer comme une  »grande lectrice » ? », « Machin a lu 16 livres ce mois-ci, Truc en a lu 20… j’en ai lu 2… je ne suis pas une grande lectrice »; une comparaison de valeur.

Si vous êtes sur Bookstagram il y aura toujours des personnes qui lisent plus que vous. Tout simplement parce que :

  • Nous n’avons pas le même quotidien, le même temps libre/de loisir.
  • Nous ne lisons pas à la même vitesse – eh oui ! And it’s ok ’cause we’re all different!
  • Nous avons des périodes où nous lisons de manière intense et même l’Apocalypse ne pourrait pas nous faire lâcher notre livre… et a contrario parfois nous essayons de nous plonger dans cinq livres différents sans accrocher – Ah ! Les reading slumps 🙂

Et puis, à partir de combien de livres par mois méritons-nous le titre de « grande lectrice » ? Bien évidemment nous pouvons faire des estimations, donner des chiffres approximatifs, mais dans le fond…

  1. Ca dépend.
  2. Est-ce que c’est si important ?

Nous avons des habitudes de lectures différentes, cela rend la communauté Bookstagram variée et riche, il n’y a pas à en avoir honte !

Evolution personnelle

Je lis beaucoup, beaucoup moins qu’il y a quelques années.

Si je devais tracer mon évolution de lecture du collège à aujourd’hui, ce serait par une courbe descendante. Je suis passée, grosso modo, d’un à deux livres par semaine, à un à deux livres par mois. Yep. Dur.

Autrefois (dans ma jeunesse) il était impensable de poser un livre sans terminer, au moins, le chapitre commencé… Dear ones, les temps ont changé.

Je me détache plus rapidement et facilement du livre que j’ai entamé si un passage n’est pas captivant ou traine en longueur. Je me rends compte que je rêvasse en lisant et que je n’ai absolument pas retenu ce que j’ai lu. Bref, ma concentration et mon temps d’attention ont diminué. Le dernier livre que j’ai lu d’une traite c’était Baby Doll de Hollie Overton.

Pour autant je ne m’en fait pas.

J’aime lire. C’est le plus important. Il y a cinq ans j’étais une plus « grande lectrice » que celle que je suis aujourd’hui. Mes habitudes de lecture ont changé avec les cours, avec mon quotidien et ce que je traverse. Peut-être que dans cinq ans je lirais plus. Ce sera tout aussi bien.

Moralité

Finalement, je pense qu’il est inutile de se prendre la tête avec ça. Si je lis deux livres de plus que le mois dernier parce que j’ai eu le temps nécessaire tant mieux, sinon tant pis !

La lecture est un enrichissement, pas une compétition.

Lisez sept fois le même livre dans l’année, lisez-en un différent chaque semaine : Faite-vous plaisir.

Salutations ! Je suis Axelle, étudiante en Lettres Classiques, blogueuse littéraire créatrice et rédactrice de l'Alcôve aux histoires. Rêve et objectif : devenir autrice et vivre de ma plume.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.