Scriptorium

Comment trouver une idée de roman ?

Vous avez envie d’écrire. Vous avez envie de vous lancer dans un nouveau projet, dans une nouvelle aventure. Problème : vous n’avez pas d’idées. Rien. Nada. Enfin, si, vous en avez, mais rien qui ne vous inspire un roman. Voilà pour vous six pistes pour trouver l’inspiration et votre idée de roman.

1. Lire des livres

Pour écrire, il faut lire.

Conseil le plus évident, c’est pour ça que je commence par lui. Lire permet de savoir ce qui a été fait, de chercher ce que nous aimerions faire, et d’explorer différents univers ce qui va stimuler notre imagination – et nous permettre de trouver une nouvelle idée de roman.

En lisant un livre on peut être inspiré par le style de l’auteur : les descriptions sont-elles en longs paragraphes ou dispersées par touches ? les personnages sont-ils distinguables rien que par leur façon de parler ? comment la cadence des phrases permet de créer l’angoisse* ?

*Oui, je pense totalement à Bird Box. Josh Malerman m’a marqué.

Il est possible aussi d’être inspiré par la trame de l’histoire : une jeune femme qui arrive dans une nouvelle ville, un jeune garçon qui découvre qu’il est l’Elu, etc, etc.

Si vous craignez de ne pas être original… eh bien, personne ne l’est vraiment. Si vous regardez bien, certains thèmes reviennent constamment. Par exemple, un ou une adolescente qui découvre qu’il/elle possède des pouvoirs et/ou appartient à un autre monde. Rien d’original. Et pourtant, nous continuons à lire ce genre d’histoires.

Pourquoi ?

Car ce qui importe c’est la manière dont vous racontez l’histoire.

2. Regarder des films

Regarder un film, c’est comme lire un livre DANS LE SENS où un film raconte une histoire, suit une trame narrative, contient des personnages et des lieux clé, etc.

Si vous avez envie d’écrire un polar ou un thriller, regardez des vieux films de meurtre en noir et blanc. Pour le post-apocalyptique il y a de quoi faire entre les films de zombie et de catastrophes chimiques. Histoire à l’eau de rose, horreur, comédie… Il existe des films dans tous les genres.

Les documentaires ne sont pas à négliger ! Ils sont une mine d’informations – c’est d’ailleurs leur but – et si vous avez une vague idée de l’univers auquel vous voulez toucher dans votre roman (science-fiction, histoire) vous trouverez un détail qui lancera votre imagination.

Donc regardez des films, des films d’animation, mais aussi des documentaires*.

*(Les séries fonctionnent également.)

3. Ecouter de la musique

C’est l’une des pistes qui fonctionne le mieux pour moi.

Ecouter de la musique et imaginer différentes scènes stimule l’imagination.

Scènes de combats épiques, courses poursuites dans un dédale de ruelles, valse sur le toit d’une maison, saut dans le vide, pluie d’étoile filante… Lorsque j’écoute de la musique je vois mes personnages rire et pleurer. Je peux imaginer la naissance d’une civilisation et sa fin.

La musique permet de se figurer des scènes à la manière d’un film : changements d’angles, vitesse de défilement d’images, luminosité. La musique devient le soundtrack de l’adaptation de notre roman à l’écran.

C’est en écoutant de la musique que j’ai trouvé l’idée du roman sur lequel je vais travailler cette année – Le Palais des Statues (titre provisoire). L’idée de cette histoire est venue en écoutant en boucle des musiques dans un style assez similaire. Les scènes venaient spontanément – dans le désordre – et c’était à moi de les arranger pour qu’elles fassent sens.

Bien évidemment, je n’ai pas toutes les scènes. Il faut que j’écrive. Mais la musique m’a permis de trouver une idée et une trame générale pour construire une histoire.

Ces trois premières pistes permettent de trouver une idée en s’appuyant sur des oeuvres achevées. Les trois suivantes requièrent de se poser des questions.

4. Observer les gens

Une histoire existe grâce à ses personnages. Trouver des personnages vous permettra sans doute de trouver une idée de roman.

Pour cela, imaginez l’histoire des personnes que vous voyez dans le bus ou dans la salle d’attente du médecin. Allez vous asseoir à une terrasse de café avec un carnet et un stylo et observez les passants.

Où vont-ils ? A quoi pensent-ils ? A qui pensent-ils ? Quelles sont leurs joies, leurs peines ? Quelle est leur situation financière ? Familiale ?

Ne vous limitez pas aux premières impressions !

Imaginez.

5. Observer les lieux

Pareil que pour l’observation de personnes, sauf que cette fois-ci il s’agit d’imaginer l’histoire d’un lieu, d’un bâtiment.

Vous ne vous êtes jamais demandé comment une fissure était apparu dans un mur ? Comment est apparu ce graffiti ? Quand le plâtre a-t-il commencé à tomber du mur ?

Inventer l’histoire d’un lieu peut être aussi intéressant qu’inventer l’histoire d’une personne, bien que ça paraisse plus difficile.

Conseil : essayez de vous concentrer sur des détails. Par exemple : une fenêtre cassée depuis des années, des stickers sur un lampadaire, une porte qui s’ouvre que lorsque les visiteurs ont essuyé leurs pieds sur le paillasson, etc.

6. Faire se rencontrer deux éléments et se poser des questions

Pour cette méthode, très simple, prenez au hasard* deux éléments : une situation initiale et un élément pertubateur et mettez les en lien.

*au hasard, ou alors choisissez deux éléments (personnage, lieu, situation) qu’on n’associe pas automatiquement.

Exemple : un village paisible à la campagne + une invasion alien.

Les invasions aliens débutent souvent dans des villes peuplées.

Et si cette fois-ci l’invasion commençait à la campagne ? Comment les habitants réagiraient-ils ? D’ailleurs, pourquoi choisir la campagne ? Est-ce parce que cet endroit est spécial, ou s’agit-il d’une erreur de calcul de la part des aliens ? les villageois seront-ils hostiles ? accueillants ? Comment pourraient-ils se défendre ?

Il est possible de se poser des dizaines et des dizaines de questions. En cherchant à répondre à une de ces questions peut-être aurez vous The déclic.

Toutes les rencontres d’éléments n’aboutiront pas à un roman, mais cela fait travailler l’imagination.


Un dernier conseil serait de laissez mûrir vos idées. Laissez-les poser quelques jours avant d’y revenir. On juge rapidement une idée mauvaise parce qu’on ne voit pas comment on pourrait construire une histoire intéressante avec.

Laissez macérer. Dans une semaine, lorsque vous sortirez de votre tiroir le papier sur lequel est noté « Idée de roman » il y a de fortes chances que vous en tiriez quelque chose.

Article lié : Ecrire une nouvelle

Ne vous souciez pas de l’originalité. Si vous avez une idée, qu’importe combien de fois elle a été vue et revue, écrivez.


Quelles sont vos méthodes pour trouver une idée de roman ?

Salutations ! Je suis Axelle, étudiante en Lettres Classiques, blogueuse littéraire créatrice et rédactrice de l'Alcôve aux histoires. Rêve et objectif : devenir autrice et vivre de ma plume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.